Médiation en droit de la famille : pourquoi couper ce que vous pouvez délier?

19 avril 2021

Lors de la rupture d’un mariage ou d’une relation, la famille peut connaître une période pénible et tendue, puisqu’elle traverse une crise sur les plans financier, émotionnel et juridique. Une procédure juridique interminable peut avoir un coût financier et psychologique élevé et venir envenimer une relation déjà tendue.

Bien qu’une stratégie juridique agressive puisse être appropriée dans certains cas, une telle approche n’est pas nécessaire pour la majorité des familles qui font face à une rupture. On observe un changement de culture de plus en plus marqué chez les familles qui vivent une séparation, celles-ci cherchant plutôt à régler leurs différends par la médiation. Ce changement se reflète dans les nouvelles modifications apportées à la Loi sur le divorce, qui incite les avocats spécialisés en droit de la famille à tenter de conclure un règlement à l’amiable.

Qu’est-ce que la médiation?

La médiation est un processus auquel les deux parties acceptent volontairement de participer en présence d’un tiers impartial, le médiateur. Le médiateur offre aux parties un cadre et un lieu où elles peuvent fixer ensemble les conditions d’une séparation répondant à leurs besoins pour l’avenir. Le processus, qui est entièrement confidentiel, ne peut être utilisé dans le cadre d’une action en justice. Les familles qui vivent des conflits importants pensent souvent qu’elles ne peuvent pas avoir recours à la médiation, alors qu’en fait, les recherches sur le sujet prouvent le contraire. Ces familles, qui sont souvent celles qui profitent le plus de la médiation, affirment, dans bien des cas, que cette dernière leur a donné les moyens d’agir.

Personne ne souhaite voir sa famille éclater, mais il est possible de mettre en place un nouveau plan B.

Un avocat en droit de la famille comme médiateur

Un avocat qui pratique le droit de la famille connaît bien les lois en vigueur qui s’appliquent à la rupture de votre mariage et de votre relation, telles que la Loi sur le divorce, les Lignes directrices fédérales sur les pensions alimentaires pour enfants, la Loi sur les biens matrimoniaux et la Loi sur le droit de la famille du Nouveau-Brunswick, qui régissent toutes la séparation des parties. Bien qu’un médiateur n’offre pas de conseils juridiques, en tant qu’avocat expérimenté en droit de la famille, il peut s’assurer que l’entente est durable sur le plan légal et vous fournir des renseignements juridiques généraux pour vous aider à prendre des décisions éclairées.

Avantages de la médiation

Un des avantages de la médiation est qu’elle peut aider à améliorer la communication et l’établissement de limites, dans l’espoir que les parties puissent améliorer leur relation globale à l’avenir. Cela s’avère essentiel lorsque des enfants sont concernés et que les parties doivent continuer à exercer conjointement leur rôle parental. En outre, vous exercez un contrôle sur les conditions de la séparation plutôt que de vous voir imposer par le tribunal un arrangement qui pourrait ne pas répondre aux besoins de votre famille. Vous et votre partenaire cherchez ensemble à déterminer les besoins fondamentaux de chaque partie.

Les faits démontrent que les personnes qui ont recours à la médiation réussissent dans la plupart des cas à résoudre leur conflit. En outre, elles ont tendance à être plus satisfaites, car elles ont assumé la responsabilité de l’arrangement intervenu en en définissant elles-mêmes les conditions.

Le titre du présent article reprend la citation de Joseph Joubert « Ne coupez jamais ce que vous pouvez délier » et nous rappelle qu’il y a plus d’une façon d’aborder la dissolution d’un mariage. Il n’est pas forcément nécessaire de couper les liens familiaux, si cela est possible bien sûr. Au contraire, grâce à la médiation, vous et votre partenaire pouvez chercher à clarifier la relation afin d’établir de nouvelles bases.

Pour savoir si la médiation peut être la bonne façon d’aborder votre séparation ou votre divorce, contactez Leah Good ou Maria K. Powell, deux membres de l’équipe de médiation chez Cox & Palmer, qui offrent des services de médiation dans tous les domaines entourant les ruptures familiales, y compris le temps de parentage et les biens matrimoniaux.

Articles Liés

Droit de la famille et fiscalité

Le domaine du droit où la famille et les impôts se croisent peut être difficile à naviguer. Cet article présente les questions fiscales les plus pertinentes auxquelles doivent faire face les couples qui se séparent ou qui envisagent la séparation. Questions fiscales liées aux enfants L’allocation canadienne pour enfants Il s’agit d’une allocation non imposable […]

En lire plus
En voir plus
La présente publication de Cox & Palmer a pour unique but de fournir des renseignements de nature générale et ne constitue pas un avis juridique. Les renseignements présentés sont actuels à la date de leur publication et peuvent être sujets à modifications après la publication.